hibou


hibou

hibou [ 'ibu ] n. m.
Xe; probablt onomat.
1Oiseau rapace nocturne (strigiformes) portant des aigrettes, ce qui le distingue des chouettes. duc. Spécialt Moyen duc. Les hiboux hululent, huent, bouboulent. « ils apercevaient sur une porte un hibou crucifié » (Flaubert). Loc. Avoir des yeux de hibou, de gros yeux ronds.
2Vx Homme triste, solitaire. Un vieux hibou taciturne. « On disait de J.-J. Rousseau : C'est un hibou » (Chamfort).

hibou, oux
n. m. Oiseau rapace nocturne (ordre des strigiformes), dont la tête est pourvue de deux aigrettes. La plupart des hiboux sont également nommés ducs. Les hiboux huent ou ululent.

⇒HIBOU, subst. masc.
A. — Rapace nocturne existant sous diverses espèces, généralement caractérisé par des aigrettes sur le front, un bec crochu, de gros yeux ronds tournés vers l'avant, réputé pour son cri et pour nicher dans un trou ou un nid abandonné. Le hibou hue, (h)ulule; hibou empaillé. Quand ils apercevaient sur une porte un hibou crucifié, ils entraient dans la ferme et disaient : — « Vous avez tort, — ces animaux vivent de rats, de campagnols... » (FLAUB., Bouvard, t. 2, 1880, p. 177) :
Au-dessus, dans les greniers, gîtaient, pendant le jour, les hiboux, les chouettes et les choucas avec leurs oreilles de plume, leurs têtes de chat et leurs rondes prunelles phosphorescentes. Le toit effondré en vingt endroits laissait entrer et sortir librement ces aimables oiseaux...
GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 9.
Hibou commun. Moyen-duc sédentaire en Europe (cf. PRIVAT-FOC. 1870).
B. — Fam. [À propos d'une pers.]
1. Subst. + de hibou
Air, aspect, mine de hibou. Air triste, mélancolique.
Yeux de hibou. Yeux ronds et fixes. En attendant que la nuit vienne, elle darde [la France] stupidement sur le soleil ses grands yeux ronds, (...) ses grands yeux de hibou prévus par le poète (VERLAINE, Œuvres posth., t. 3, Les Imbéciles, 1896, p. 75). Qui de nous n'a rencontré l'homme d'affaires standard, ses quatre-vingts kilos bien posés sur d'épaisses semelles de crêpe, nous fixant de ses yeux de hibou derrière ses lunettes de fausse écaille (MORAND, Excurs. immob., 1944, p. 159).
♦ ,,Un nid, une retraite de hiboux. Vieille demeure inhabitée`` (Ac.).
2. Loc. verb.
Être un (vrai) hibou. Fuir la société, se tenir à l'écart des autres personnes. On disait de J.-J. Rousseau : « C'est un hibou. — Oui, dit quelqu'un, mais c'est celui de Minerve... » (CHAMFORT, Caract. et anecd., 1794, p. 107).
Faire le hibou. Rester à l'écart des autres personnes, sans rien dire (cf. ROB.).
Demeurer, vivre en hibou. Vivre en solitaire. Tu connais Filoutin, ce vieux célibataire Qui demeure au Marais en hibou solitaire? (BARBIER, Satires, 1865, p. 18).
Prononc. et Orth. : [ibu] init. asp. ,,Le hibou et non pas l'hibou`` (FÉR. 1768 et FÉR. t. 2 1787). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. [XIe-XIVe s. gl. judéo-fr., v. LEVY Trésor, s.v. ibou]; 1530 huiboust (PALSGR., p. 18); 1535 [date de l'éd. B] (jouer) au hybou (RABELAIS, Gargantua, éd. R. Calder, M. A. Screech, p. 137, var. des éd. B. et E.). Orig. inc. (FEW t. 21, p. 238a), peut-être onomatopéique, d'après le cri du hibou : hou, houhou. Fréq. abs. littér. : 316. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 423, b) 754; XXe s. : a) 424, b) 323. Bbg. PARIS (G.). Romania. 1882, t. 11, p. 163.

hibou ['ibu] n. m.
ÉTYM. 1530, huiboust; XIe-XIVe en judéo-français (in Lévy); orig. incert., probablt onomatopée.
1 Oiseau rapace nocturne (Strigidés) scientifiquement appelé asio ou otus et communément moyen duc.Cour. Strigidé portant des aigrettes ( Bubo, duc), à l'exclusion de la chouette (cit. 1). || Des hiboux. || Le hibou se nourrit de petits rongeurs, de batraciens; il niche dans les creux d'arbres. || Cri du hibou. Huer; ululement, ululer. || Le hibou a un cercle de plumes autour de chaque œil, et des houppes de plumes érectiles sur les côtés de la tête. || Hibou vulgaire, commun. || Hibou brachyote, hibou des marais.L'aigle et le hibou, fable de La Fontaine (V, 18). || Le hibou, la chouette, oiseaux de Minerve, personnifient parfois la sagesse (→ ci-dessous, cit. 2, Baudelaire; et cit. 8, Chamfort).
1 On abattit un pin pour son antiquité,
Vieux palais d'un hibou, triste et sombre retraite
De l'oiseau qu'Atropos prend pour son interprète.
La Fontaine, Fables, XI, 9.
2 Sous les ifs noirs qui les abritent,
Les hiboux se tiennent rangés,
Ainsi que des dieux étrangers,
Dardant leur œil rouge. Ils méditent.
Baudelaire, les Fleurs du mal, « Les hiboux ».
3 (…) un vieux hibou sinistre, à tête de penseur, qui habite le moulin depuis plus de vingt ans.
Daudet, Lettres de mon moulin, « Installation ».
4 Le vent gémit à travers les feuilles ses notes langoureuses, et le hibou chante sa grave complainte, qui fait dresser les cheveux à ceux qui l'entendent.
Lautréamont, les Chants de Maldoror, I, p. 21.
4.1 Quand ils apercevaient sur une porte un hibou crucifié, ils entraient dans la ferme et disaient :
— « Vous avez tort; — ces animaux vivent de rats, de champagnols; on a trouvé dans l'estomac d'une chouette jusqu'à cinquante larves de chenilles. »
Flaubert, Bouvard et Pécuchet, Folio, p. 398.
5 Le Hibou se nourrit principalement de petits mammifères nuisibles : mulots, musaraignes, campagnols (…) On doit donc protéger son existence, et la présence si fréquente de Hiboux cloués, les ailes étendues, à la porte des granges, n'est pour le propriétaire qu'un brevet d'ignorance ou de cruauté.
P. Poiré, Dict. des sciences, art. Hibou.
tableau Noms d'oiseaux.
Loc. Avoir des yeux de hibou, de gros yeux ronds.Être triste, morose comme un vieux hibou.Vivre seul comme un hibou.
6 (…) la mère Chasle avait de gros yeux fixes, comme un hibou (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. II, p. 141.
(1690). Un nid de hiboux : une vieille maison, un vieux château abandonné, inhabité.
2 (1640). Fig. et vx. Homme triste et solitaire. || Un vieux hibou misanthrope, taciturne.Il fait le hibou : il reste à l'écart de toute société.
7 Je suis hibou, je l'avoue, mais je ne laisse pas de m'égayer quelquefois dans mon trou (…)
Voltaire, Lettre à d'Argental, 3319, 22 avr. 1768.
8 On disait de J.-J. Rousseau : C'est un hibou. « Oui, dit quelqu'un, mais c'est celui de Minerve »; et quand je sors du Devin du village, j'ajouterais : déniché par les Grâces (…)
Chamfort, Caractères et anecdotes, Hibou de Minerve.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hibou — hibou …   Dictionnaire des rimes

  • hibou — HIBOU. s. m. (L H s aspire.) Espece d oiseau nocturne. Tous les oiseaux en veulent au hibou, crient aprés le hibou. On appelle, Retraitte de hiboux, Les vieilles masures ou les vieux chasteaux inhabitez. Il se dit fig. d Un homme melancolique, &… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • *hibou — ● hibou, hiboux nom masculin (peut être onomatopée) Nom donné à tous les rapaces nocturnes (strigidés) dont la tête porte des aigrettes de plumes, par opposition avec les chouettes, qui en sont dépourvues. Familier et vieux. Homme qui fuit la… …   Encyclopédie Universelle

  • Hibou — Pour les articles homonymes, voir Hibou (homonymie). Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme «  Hibou  » s applique en français à plusieurs taxons distincts …   Wikipédia en Français

  • hibou — (hi bou) s. m. 1°   Dans le langage commun, oiseau de proie nocturne. •   L un [l aigle] jura foi de roi, l autre foi de hibou, Qu ils ne se goberaient leurs petits peu ni prou, LA FONT. Fabl. V, 18. •   On abattit un pin pour son antiquité,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • HIBOU — s. m. (H s aspire.) Espèce d oiseau nocturne. Tous les oiseaux en veulent au hibou, poursuivent le hibou de leurs cris. Fam., C est une retraite de hiboux, un nid de hiboux, se dit D une vieille masure, d un vieux château inhabité. Fig. et fam.,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • HIBOU — n. m. Oiseau de proie nocturne. Tous les oiseaux en veulent au hibou, poursuivent le hibou de leurs cris. Fam., C’est une retraite de hiboux, un nid de hiboux, se dit d’une Vieille masure, d’un vieux château inhabité. Fig. et fam., C’est un hibou …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • hibou — Un Hibou, Noctua, Vlula, Bubo …   Thresor de la langue françoyse

  • hibou — nm. => Chouette …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Hibou Des Marais — Hibou des marais …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.